Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 décembre 2016 2 27 /12 /décembre /2016 17:03

Une comédie de moeurs qui mêle histoire de l'immigration et science fiction...

Le 30 janvier 2017 au grand plateau de la Friche de la Belle de Mai à Marseille / info : manifesterien@gmail.com

Repost 0
Published by Amandine Bouche
commenter cet article
16 décembre 2016 5 16 /12 /décembre /2016 13:59
Des sociétés berbères aux sociétés euro-américaines. La Domination Masculine...

La comédienne nous conte l’histoire de la première femme et du premier homme, à la mystérieuse fontaine d’une ancestrale kabylie. Il semblerait qu’aujourd’hui, la vie des européens, ou plutôt la vision qu’ils en ont, ne soit guère différente de cette rencontre mythique... Au montage du livre du sociologue français s’ajoutent mythes et poésies populaires berbères, ainsi que des témoignages des deux rives de la méditerranée, transcrits et analysés par l’anthropologue algérienne. Un solo comique et savant où l'on retrouve l'employée et le patron ; les relations mère-fils ; l'angoisse du mâle de ne pas être à la hauteur...`

La Domination Masculine

de Pierre Bourdieu et les textes de Tassadit Yacine

(extraits de Pierre Bourdieu © Editions du Seuil, 1998, publié par les Editions Points)

Dimanche 22 janvier à la Bellevilloise* à Paris à 17 H

suivi d'un débat en présence de Tassadit Yacine (Anthropologue)*

avec la collaboration de l'association Trajectoires

et les relais de la Coordination des Berbères de France

* Tassadit Yacine est directrice d’études à l’EHESS à Paris, membre du laboratoire d'Anthropologie Sociale, fondatrice de la revue Awal. Spécialiste du monde berbère et des rapports de domination, elle a écrit de nombreux livres dont « Si tu m’aimes, guéris-moi » aux éditions MSH « Chacal ou la ruses dominés » aux éditions la Découverte, articles dans « le Monde Diplomatique » « Libération », et dirigé des ouvrages sur et autour de Pierre Bourdieu.

La Bellevilloise, 19-21 Rue Boyer, 75020 Paris / Métro Gambetta ou Ménilmontant.

Entrée 8 € - 6 € réduit / réservation : manifesterien@gmail.com

La presse en parle :

« Une comédienne de caractère prête à en découdre (…) les mythes et la poésie kabyles donnent peut-être au spectacle ses plus belles envolées. » Zibeline 

« Virginie Aimone, talentueuse comédienne, a subjugué un public particulièrement réactif au débat qui a suivi. » Sud Ouest. 

« L'actrice a réalisé seule sur scène une performance incroyable... » La République des Pyrénées.

Adaptation : Jeremy Beschon & Virginie Aimone / Mise en scène : J.Beschon / Comédienne : V. Aimone / Diffusion : Iris Kaufmann – FeM collectiu / Assistante production : Marie Anne Robveille.

+ d'info sur la pièce et le répertoire...

 

 

Repost 0
Published by Amandine Bouche
commenter cet article
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 14:51
« Réfugié.e.s d’hier et d’aujourd’hui », CHACAL LA FABLE DE L'EXIL...

Lecture de « Chacal, la fable de l'exil » 

le mardi 13 décembre à 18H30 au Théâtre de la Mer/ L'R de la Mer*

Lors de Paroles et ACT 

Ce roman théâtral permet d'aborder les questions du contrat social, de la mixité et de l'exclusion, en analysant les différents rapports à l’œuvre dans l'exil. Un exil physique, tel que nous le vivons aujourd'hui avec la crises des migrants, mais également un exil intérieur tel qu'on peut le vivre dans son propre pays, ou bien encore dans sa propre famille. Avec la mythologie berbère et les fables kabyles, nous découvrons qui nous sommes et pourquoi nous continuons de nous entre-dévorer.

+ d'info sur la pièce de Jeremy Beschon d'après Tassadit Yacine.

Entrée libre 

Suivi d'une rencontre avec Mohammad Zaman, journaliste et auteur du livre Dans le jardin de mon espoir, voyage autobiographique d’un poète journaliste afghan, de Kaboul à Nîmes...

 

* Mardi 13 décembre 2016 à 18h30 / Théâtre de la Mer / L’R de la Mer / 53, rue de la Joliette – 13002 Marseille

Repost 0
Published by Amandine Bouche
commenter cet article
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 08:42
Histoire universelle de Marseille d'après Alèssi Dell'Umbria (Agone)

le vendredi 9 décembre à 14H et 18H30 à l' Atelier Canopé de Marseille* - 13

Avec la collaboration de Approches Cultures et Territoires.

Ce spectacle permet de découvrir la citoyenneté à partir de la création même de la Cité. L'organisation politique et culturelle des villes du moyen âge inspira les mouvements populaires de la révolution française. La république est la « res publica » ; la chose publique. La comédienne interprète avec humour et panache les protagonistes de différentes époques : Henri IV, Louis XIV, Robespierre ; mais aussi les troubadours, les poissonnières, les prisonniers... Un théâtre épique pour découvrir une riche expérience d’émancipation. Un combat qui se poursuit avec les mutations urbaines que connaissent aujourd'hui les grandes villes européennes. S'offre alors, à la sagacité du spectateur, le modèle d'intégration républicain, et crée à nouveau ce lien indispensable entre le local et l'universel.

Entrée libre sur réservation  : manifesterien@gmail.com

* Adresse : Canopé Marseille. 31, boulevard d’Athènes 13001 (en bas des escaliers de St Charles...) /  Salle Cézanne  / Lors de la semaine de la laïcité.

Retour Presse :  « Le mérite de faire passer un texte savant en toute simplicité : une spécialité de la compagnie Manifeste Rien. Mission accomplie ! » César 

« Remarquable interprète, Virginie Aimone incarne cette résistance marseillaise. » Zibeline

« Pourquoi une ville de 2600  ans garde si peu de traces de son histoire ? Pourquoi les enfants d'immigrés se sentent si fortement attachés à leur ville ? Pourquoi la mauvaise réputation a fait si soudainement place à la mode, au fun touristique et culturel ? Autant de questions et d'affects auxquels répond ce spectacle » Hommes & Migrations

Durée du spectacle : 1 heure / Durée du débat : 30 minutes

+  info  sur la pièce et le répertoire 

 renseignements et contact : manifesterien@gmail.com 

 

 

 

+

Repost 0
Published by Amandine Bouche
commenter cet article
25 août 2016 4 25 /08 /août /2016 17:47
Mythologie berbère, fables kabyles - Théâtre et dévoration

Alors que la crise des migrant-e-s traverse l'Europe, ce roman théâtral analyse les différents rapports à l'oeuvre dans l'exil. Avec la mythologie berbère et les fables kabyles, nous découvrons qui nous sommes et pourquoi nous continuons de nous entre-dévorer. La comédienne offre une performance comique et poétique où plus de 13 personnages nous rappellent l'urgence d'une histoire commune.
Théâtre à partir de 8 ans

CHACAL, la fable de l'exil
par le collectif Manifeste Rien
Avec Virginie Aimone / d'après Tassadit Yacine (Anthropologue)

dimanche 9 octobre à 16 H à Forcalquier (04), Espace culturel Bonne Fontaine
Avenue Saint-Promasse, Forcalquier / PAF : 10 et 5 € ; gratuit - de 12 ans / Accueil du public dès 15H30 / Réservation  : femcollectiu@gmail.com.

mercredi 28 septembre à 12H45 à Toulouse, la Fabrique, Université du Mirail
Métro Ligne A- Arrêt MIRAIL-UNIVERSITE / Entrée libre / Renseignement : Mohammed Habib Samrakandi : habib.samrakandi@free.fr / habib.samrakandi@univ-tlse2.fr – Tél. : 05 61 50 47 95.

samedi 24 septembre à 21H à St Etienne les Orgues (04) Auditorium Pierre Magnan
Square Élie Pallet 04230 /  PAF : 10 et 5 euros.
Accueil du public dès 20H30 /  Réservation  : femcollectiu@gmail.com.

 + d'info en cliquant ici

La presse en parle  : « En début de soirée, la virtuose comédienne marseillaise, Virginie Aimone, interpréta l’œuvre « Chacal, la fable de l’exil ». Ce fut une magistrale restitution artistique de la mémoire amazighe dans toutes ses dimensions anthropologiques , sociales, historiques et politiques ! » Le Matin Bejaia- Algérie / le 4 Juin 2013 / Rachid Oulebsir

« Jérémy Beschon utilise une langue souvent savoureuse, baignant à la fois dans la poésie de la légende et l’acidité de la banlieue. Il faut rendre hommage à la comédienne qui assure l’interprétation de treize personnages avec subtilité. (…) Ces fables donnent une belle leçon de résistance. » Zibeline – Marseille - 2013

« Les personnages de cette littérature orale sont symboliques. Et chaque personnage est double, qu'il soit humain, animal ou divin. La première mère du monde est à la fois l'enchanteresse et la sorcière. Le lion a été élu par les animaux mais se conduit en dictateur. Chacal se nomme « Si Mohammed Ben Yacoub, à la fois juif et musulman en écho à l'histoire des berbères... »  Revue Hommes & Migrations – Paris - 2012

avec FeM collectiu / Coproduction Musée National de l'Histoire de l'immigration ;  et le soutien de la Ville de Marseille ; de la DRJSCS PACA  ; du CGET ;  de la communauté de communes, Pays de Forcalquier-Montagne de Lure.

Repost 0
Published by Amandine Bouche
commenter cet article
16 juillet 2016 6 16 /07 /juillet /2016 15:03
Le Massacre des Italiens au festival d'Uzeste

Le 20 août à 16H  avec le collectif DAJA
suivi d'un débat avec Gérard Noiriel au
Théâtre Amusicein l'Estaminet*

ITW de G.Noiriel et J.Beschon, articles, vidéo, presse

Une pièce sur les questions de racisme hier et aujourd’hui, car si les boucs émissaires changent, qu’en est-il des logiques de l’exclusion ?

de Gérard Noiriel,  Avec Virginie Aimone / Mise en scène : Jérémy Beschon / Production : Martine Derrier (Les petits Ruisseaux) / Un production DAJA & Manifeste Rien / * Théâtre Amusicein l'Estaminet 18 Rue Faza, 33730 Uzeste

Retour Presse

Le massacre des Italiens” a été salué par tous les spectateurs qui ont notamment relevé le riche croisement de l’intellect et de l’émotion et l’interprétation magistrale de Virginie Aimone." Le dauphiné libéré 19 mai 2013

"Le Massacre des Italiens a captivé les élèves du lycée Prévert ( ....) magistralement interprétée par Virginie Aimone" / Le Midi Libre 10 janvier 2013

"Cette promenade  a su faire revivre un drame violent avec truculence, humour et gravité. Belle performance de la comédienne Virginie Aimone". / Zibeline n°37, 2011

 

Prochain spectacle : Chacal, la fable de l'exil, d'après Tassadit Yacine (Anthropologue EHESS Paris)
  / le 24 septembre à St Etienne les Orgues (04)

 

 info : manifesterien@gmail.com

 

 

Repost 0
Published by Amandine Bouche
commenter cet article
21 juin 2016 2 21 /06 /juin /2016 10:30
BARAQUE DE FOIRE en Avignon

Baraque de Foire  éclaire les luttes à mener dans nos sociétés. Que ce soit à l'école, à la télé ou au travail, les injustices sont souvent masquées par une histoire méconnue (ou mensongère) et par les techniques du marketing et du management. Cette pièce révèle avec humour les failles de ce système. Il est question de propagande, d’éducation, de colonialisme & de post colonialisme, de démocratie occidentale et de ses politiques culturelles en prise à la logique entrepreneuriale...

Baraque de Foire (édition L'atinoir)

Lecture festival Avignon off 2016
le samedi 16 juillet à 10H15 à Présence Pasteur
dans le cadre des Voyages d'auteurs
13 rue Pont du Trouca, entrée libre

Partenariat des Théâtre des 1001 Portes, des Eat Med et du théâtre de l'Espoir, avec le soutien des EAT.

+ d'info sur la pièce et le livre.

 

RETOUR PRESSE : « L’exercice est réussi et démontre l’utilité du travail de Jérémy Beschon et du collectif « Manifeste rien » Dans un paysage consensuel parfaitement insipide, le principal mérite de ce spectacle est de fournir les premières armes de la critique des nouveaux modes de fabrication du consentement dans une forme adaptée à un large public. » -

Courant Alternatif

 

« Tout sonne juste dans ces dialogues, par ce que Jérémy Beschon, les reprend du réel, jouant de leur composition mais point sur leur teneur. Il y a de l’authenticité dans les mots et les phrases de Baraque de Foire. On pense à Karl Kraus, pour cette inclusion dans l’œuvre de pans langagiers entiers du réel. Le théâtre prend dans ses filets les discours contemporains, il les tisse en une trame qui se resserre au fil du temps de la représentation .» 

Lisez Jeunesse.

 

Repost 0
Published by Amandine Bouche
commenter cet article
9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 15:05
Rencontre Marseille / Québec

le mardi 14 juin  à 14H à la Cité des associations,
93 la Canebière -  salle de Conférence.
Rencontre avec Jeremy Beschon (auteur metteur en scène)

 

A la demande des étudiants québécois du Cégep Edouard Montpetit, une rencontre pour découvrir et questionner le théâtre  à partir de l'engagement social et artistique que permettent les sciences humaines (théâtre, socio-histoire & immigration).

 

+

Repost 0
Published by Amandine Bouche
commenter cet article
23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 10:13
Retour presse  Zibeline - Travailleur de la Nuit

"Un Robin des Bois de la Troisième République renaît grâce au collectif Manifeste Rien"

Gentleman démolisseur

"Vendredi 22 avril. L’auditorium des Archives départementales fait salle comble. On refuse du monde.  Un public très nombreux et réactif (c’est plutôt réjouissant) est venu voir et entendre la première de Travailleur de la nuit, la nouvelle création du collectif Manifeste Rien. Travailleur de la nuit, ou la mise en voix et en scène d’une existence hors du commun, celle d’Alexandre Marius Jacob (1879-1954), célèbre cambrioleur marseillais. Avant de devenir spécialiste es coffres-forts, Jacob a été mousse, apprenti typographe et toujours en rupture avec l’ordre établi… Lorsqu’il décide, à 21 ans, que « c’est le sang du capital que nous ferons couler », c’est uniquement à « l’illégitime propriété » que son équipe de démolisseurs et lui s’attaquent. Pas question de s’en prendre aux professionnels utiles comme les médecins ou les architectes : on dévalise les  gros propriétaires et les entreprises jugées immorales, le Mont de Piété par exemple. Et on reverse toujours une partie du butin à la Cause anarchiste. Marius Jacob et sa bande réaliseront de nombreux coups gagnants avant d’être neutralisés. Après un procès retentissant, qu’il transformera en tribune politique, le Robin des Bois de la Troisième République  écopera quand même de 18 ans de bagne…
Le parcours épique (et méconnu) de ce révolté libertaire, de ce voleur atypique ne pouvait qu’intéresser Jeremy Beschon. C’est le comédien Roland Peyron qui lui en a suggéré l’idée. Prenant appui sur un monologue de Vincent Siano et sur les travaux de l’historien Jean-Marc Delpech (Voleur et Anarchiste, éditions Nada, 2015, entre autres), Beschon a écrit le texte et imaginé le spectacle. Au final, une heure réjouissante menée tambour battant par un Roland Peyron seul en scène, très à l’aise dans tous les rôles qu’il endosse, avec mention spéciale pour ceux de la mère et du chien (!) du héros. Le récit polyphonique est émaillé de clins d’œil pertinents à l’actualité, comme Beschon les goûte, convaincu qu’il est que « nous découvrons la genèse de notre propre histoire à travers ce destin extraordinaire ». C’est dynamique, efficace, souvent drôle. Un théâtre engagé, populaire au meilleur sens du terme, très vivant. Reste à espérer que le collectif trouvera des salles où le montrer."

 

FRED ROBERT Mai 2016
 

Travailleur de la nuit, création du collectif Manifeste Rien, mes Jeremy Beschon, a été représenté aux Archives départementales (Marseille, 3ème) le 22 avril

 

+ d'info sur le spectacle...

 

Repost 0
Published by Amandine Bouche
commenter cet article
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 10:56
la marseillaise  et  cætera

Samedi 21 mai  20H30 au Théâtre d'Arles
avec le muséon Arlaten, lors de la Nuit des musées

Une comédie de moeurs qui mêle les sciences sociales et la science fiction. Trois espaces temps s'imbriquent, s'affrontent et se répondent. La pelouse du stade de France se fait l'écho des rues du vieux Marseille ; les ancêtres rencontrent leurs descendants ; les symboles nationaux éclairent l'histoire de l'immigration.

 + d'info sur la pièce

Retour presse :
« Une pièce au discours passionnant, travaillé et précis, qui amène un véritable matériel de réflexion aux débats sur les questions de l’identité nationale et de l’intégration. » Ventilo

« Un jeu très stylisé, des répliques percutantes. Alors on éclate de rire, malgré la gravité du propos. » Zibeline

« L'interprétation, parfaitement orchestrée, des trois acteurs nous amènent à nous interroger sur les fondements même de la Nation et sur les valeurs républicaines »  La Provence

 

Entrée libre dans la limite des places disponibles

 

+

Repost 0
Published by Amandine Bouche
commenter cet article