Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 09:34
Histoire universelle de Marseille à Strasbourg

Quel modèle d'intégration offrent les grandes villes européennes ? Comment se conjuguent la république universelle et la redéfinition des identités locales ? La comédienne nous invite à remonter le temps pour découvrir une autre histoire de France. Elle interprète avec panache les protagonistes des différentes époques... Charles Ier, Henri IV, Louis XIV, affrontent les héros méconnus qui défendent une idée bien précise de la Cité. Une riche expérience d’émancipation qui nous montre que la démocratie ne vient pas d’en haut, de l’État, mais d’en bas, de la commune. Une adaptation théâtrale faite de combats, de trahison, de poésie, qui se clôt sur les dites mutations urbaines...

 

HISTOIRE UNIVERSELLE DE MARSEILLE

Dimanche 29 novembre 15H, Salle de la Bourse, Place Lattre de Tassigny, avec Strasbourg Mediterranée / Entrée libre

Texte : Alèssi Dell' Umbria (éditions Agone) / Adaptation : Virginie Aimone & Jérémy Beschon / Comédienne : V. Aimone / Mise en scène : J. Beschon / Diffusion : Iris Kaufmann – FEM. / Un opus des Emporte Pièces, avec le soutien de la ville de Marseille, de la DRJSCS PACA et du CGET.

La presse en parle :

« Un théâtre éminemment populaire, en adresse directe au public, qui a le mérite de faire passer un texte savant en toute simplicité : une spécialité de la compagnie Manifeste Rien». Mission accomplie ! » César 

« Remarquable interprète, Virginie Aimone incarne cette résistance marseillaise qui craint de voir son destin lui échapper au profit d’ambitions aussi bien financièrement que sociologiquement rentables. » Zibeline

« Comment traduire dans une « pièce » une somme historique. La prouesse est tenue : 50 minutes pour raconter 800 pages, une douzaine de siècles et une histoire universelle. »  Marseille Internationale

« Pourquoi une ville de deux mille six cents ans garde si peu de traces de son histoire ? Pourquoi les enfants d'immigrés se sentent si fortement attachés à leur ville ? Pourquoi la mauvaise réputation a fait si soudainement place à la mode, au fun touristique et culturel ? Autant de questions et d'affects que ni l'école, ni l'industrie du spectacle ne peuvent résoudre. Au contraire même, on peut être sûr que la culture officielle et le divertissement finiront par détruire toute trace de particularisme si la résistance ne s'organise pas, renvoyant ces questions à l'archaïsme ou à une nostalgie dépassée et déplacée. » Jérémy Beschon,  dans Hommes & Migrations 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Amandine Bouche