Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 11:41

 

1 M.R Net

Les emporte Pièces

- Théâtre, histoire et immigration-

 

Le Massacre des Italiens Image 10 Massacre

de Gérard Noiriel, avec DAJA

 

> le 21 octobre 18H30 à la bibliothèque de St Zacharie,

Boulevard Bernard Palissy 83640 St-Zacharie

04 42 32 63 26

 

 

Cette adaptation théâtrale de l’ouvrage d'histoire (aux éditions Fayard, Prix Augustin Thierry 2010) analyse un événement historique refoulé dans la mémoire collective : Le 17 août 1893 a eu lieu à Aigues-Mortes (Gard) l’un des plus sanglants massacres d’immigrés de toute l’histoire contemporaine de France. Quelle relation peut on établir entre les discours républicains exaltant l’identité nationale et les comportements xénophobes ? « Raconter une histoire, c’est « mettre de l’ordre dans l’expérience » et donner une intelligibilité au réel. Grâce au récit, et grâce à sa mise en scène, on peut ainsi rendre accessible à tous, les aspects en apparence les plus abstraits et les plus compliqués de la grande Histoire. Le sens (ou le non sens) de l’histoire n’a plus besoin d’être dit, il suffit qu’il soit montré. » Gérard Noiriel. 

 

 

Image 1 Zinn Histoire populaire

des Etats-Unis

d'après Howard Zinn, aux éditions Agone

22 octobre 17 H à la Médiathèque Marcel Pagnol à Aubagne (Chemin de Riquet) /  04.42.18.19.90.

 

 

Une histoire méconnue des États-Unis où les Pères Fondateurs ne sont pas ces hommes bons qui cherchent à garantir un juste équilibre ; où les premiers colons anglais mangent leurs excréments pour survivre ; où les soldats de Christophe Colomb embrochent les indiens pour tester le tranchant de leur lame. Avec humour, le collectif Manifeste Rien fait entendre par l'ouvrage de l'émérite professeur de l'Université de Boston décédé en 2008 qu'aujourd'hui encore les classes moyennes « sont comme les gardiens de la prison d’Attica pendant l’émeute des prisonniers : éminemment sacrifiables. Le système, quel que soit la manière dont il nous récompense, est parfaitement capable en cas de nécessité et pour conserver le contrôle de la situation de se débarrasser de nous. »

 

Entrée libre dans la limite des places disponibles 

Mise en scène : J.Beschon / Comédienne : Virginie Aimone 

avec le soutien de la ville de Marseille.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by